Organiser votre patrimoine, c’est optimiser votre vie

Planification
Bilan de protection sociale
Optimisation fiscale
Passage en société
Planification successorale
Démembrement de la propriété

Votre vie de demain s’organise aujourd’hui

Penser à tout est un art périlleux… et plus encore lorsqu’il s’agit de soi !
Voilà pourquoi nous mettons toutes nos compétences à votre disposition pour analyser ensemble votre situation financière.
En fonction de vos objectifs, de vos projets, de vos attentes personnelles, nous proposons les outils de planification financière à mettre en place pour les atteindre à votre rythme et selon vos moyens.
Jongler entre assurance, banque, finance, prévoyance ou encore fiscalité est notre passion.

Prenons contact…

PLANIFICATION FINANCIERE

Qu’est-ce que la planification financière personnelle ?

C’est planifier votre avenir

La planification financière vise à définir et organiser les flux financiers futurs à court, moyen et long terme. Les points d’attention sont multiples et dépendent tant de vos revenus actuels et futurs que de votre patrimoine actuel et futur.

  • Suis-je en mesure d’assumer la protection de ma famille ?
  • Mon pouvoir d’achat me permet-il de réaliser mes projets ?
  • Comment puis-je aider mes enfants à se lancer dans la vie ?
  • Mes avoirs sont-ils sécurisés ?
  • Dois-je investir en immobilier et diversifier mes revenus ?
  • Mon épargne suffira-t-elle à compléter mon revenu à la retraite ?
  • Ai-je organisé la transmission de mes avoirs de manière peu coûteuse ?
  • Etc.

Maxel répond concrètement à ces diverses questions, apporte des solutions, assure la mise en place des outils financiers correspondants.
Maxel dispose, dans ce but, de logiciels dont certains ont été développés en collaboration avec le monde universitaire.

Pour répondre à ces différentes questions, contactez-nous.

LE BILAN DE PROTECTION SOCIALE (INVALIDITE, DECES, PENSION)

«Le travail, c’est la santé !»

Cependant, les aléas de la vie peuvent réserver des surprises heureuses ou douloureuses qui affectent parfois l’intégrité physique et souvent l’indépendance financière.

L'arrêt d’activité professionnelle, qu’il soit volontaire ou involontaire, implique inévitablement une réduction de pouvoir d’achat pour nous-mêmes ou nos proches dont il faut avoir conscience. Dans ce but, Maxel s’est spécialisé dans l’établissement du bilan de protection sociale. Celui-ci se compose d’une évaluation chiffrée mesurant les conséquences financières d’un accident, d’une maladie ou du départ à la pension, ou plus malheureusement d’un décès pour les personnes qui vous sont proches.

En cas d’invalidité:

La diminution ou la perte de l’intégrité physique de la personne peut se révéler très coûteuse dans la vie quotidienne, et pourtant…

En tant que salarié, votre rémunération sera réduite à 55% et 60% du salaire plafonné. En tant qu’indépendant, vous percevrez un maximum de 800 € nets par mois.

Ne pensez-vous pas qu’il est temps de faire ce check-up ? Contactez-nous.

En cas de retraite:

La moyenne des hommes fonctionnaires touche une pension brute aux alentours de 2.400 €.
La moyenne des hommes salariés touche une pension brute aux alentours de 1.100 €.
La moyenne des hommes indépendants touche une pension brute aux alentours de 800 €.

Nombreux sont ceux qui mettent en place d’initiative des instruments fiscaux de pensions complémentaires tant le risque d’une défaillance de la Sécurité Sociale est grand.

Maxel propose une multitude de formules avantageuses et fiscalement déductibles pour améliorer votre capacité à profiter de la vie au terme d’une carrière bien remplie. Contactez-nous.

En cas de décès:

Il faut être conscient que sa propre disparition peut avoir de graves conséquences sur la vie des personnes proches qui nous survivent. En dehors de la perte de l’être cher, dans quel état de fortune ou d’infortune vais-je laisser mon conjoint, mes enfants, mes parents et de quels moyens financiers disposeront-ils pour vivre, poursuivre leurs études, maintenir leur niveau de vie actuel ?

L’intervention légale en cas de décès est limitée et soumise à des conditions restrictives pour le conjoint survivant.

Maxel souhaite faire preuve d’un esprit responsable et mettre en évidence le besoin éventuel de compléments extra-légaux de pension destinés à la protection de la famille proche.
Contactez-nous. Ensemble, nous envisagerons les divers scénarii afin de mettre en place une couverture cohérente.

Si vous souhaitez une étude concrète et personnalisée, contactez-nous.

Optimisations fiscales

Les différents revenus que nous percevons sont-ils tous égaux devant l’impôt ?

La réponse est sans conteste: Non !

Disposons- nous de la faculté de nous organiser pour réduire la pression fiscale ?

La réponse est sans conteste: Oui !

Le choix de la voie la moins imposée est une réalité où la créativité des uns et des autres est sans limite... dès lors que l’on agit sans violer la loi, qu’il s’agit d’une réalité économique et que l’on respecte les conséquences des actes posés !

Maxel vous fait profiter de son expérience en matière d’optimisations fiscales afin de percevoir de vos revenus le plus grand pouvoir d’achat réel.

Quelques recommandations pour illustrer ces propos:

  • Valeur mobilière: privilégiez les placements de capitalisation. Dans certaines conditions, ils ne subissent aucune pression fiscale. Organisez un éventuel service de rente via une formule de placement à capital abandonné.
  • Revenus professionnels: limitez-les au strict nécessaire compte tenu du taux de taxation élevé et optez pour des formules de revenus différés (assurance de groupe, PLCI…) ou de rémunérations alternatives (tantième, dividende, intérêts, location d'un bien immobilier, sous-location d'un immeuble, mise à disposition d'une habitation, prise en charge du chauffage et de l'électricité, prélèvements via le compte, mise à disposition d'un véhicule, paiement anticipé de loyers, compte courant, réduction de capital).
  • Transmission de patrimoine: privilégiez les donations mobilières, organisez les donations immobilières en temps utile et de façon fractionnée.
  • Acquisition immobilière: envisagez éventuellement des formules de démembrement de la propriété ou d’indivision entre vous et votre société.
  • Droit de succession: vérifiez votre contrat de mariage et le régime matrimonial.
  • Contrat d’assurance vie: organisez les liens entre Preneur, Assuré et Bénéficiaire.

Passage en société

En Belgique, les indépendants qui accomplissent l’exercice de leur profession, en personne physique, sont pénalisés à plus d’un titre lorsque leur activité devient profitable:

  • Sur le plan fiscal, le taux de taxation atteint rapidement la tranche imposée de 50%.
  • Sur le plan de la constitution d’un plan de pension complémentaire, les capitaux déductibles sont plafonnés.
  • Sur le plan de la responsabilité professionnelle, les patrimoines privé et professionnel sont réunis.
  • Sur le plan de la crédibilité à l’égard des tiers, l’absence de publicité financière dessert l’indépendant en personne physique dans ses perspectives de croissance.
  • Etc. Pour remédier à ces inconvénients, Maxel recommande à de nombreux indépendants de constituer leur propre société et d’exercer leur profession sous le statut de cadre dirigeant d’entreprise (article 32, CIR 1992).

Maxel a développé un modèle informatique de valorisation sur les avantages du passage en société.

Il permet à l’indépendant d’objectiver sa décision de passer en société et, le cas échéant, lui permet de juger des implications de son nouveau statut social en toute connaissance de cause.
Cette étape est essentielle et Maxel fait en sorte qu’aucun élément ou critère d’appréciation tant professionnel que financier ne soit omis dans le processus décisionnel. Les analyses sont toujours présentées sur de longues périodes pour éviter tout effet d’opportunité à court terme.

Tout y est passé en revue et personnalisé: revenus professionnels, revenus mobiliers et immobiliers, charges opérationnelles et financières, fiscalité, cotisations sociales, pension complémentaire, clientèle, matériel…
La société permet de créer, dans le respect de certaines règles, des rémunérations alternatives aux régimes fiscaux plus avantageux que la rémunération professionnelle: le goodwill, le loyer, l’engagement individuel de pension, le dividende.

1. Le goodwill

L’apport du goodwill est souvent la pierre angulaire d’un passage en société. Ce type d’apport a fait couler beaucoup d’encre. Il existe de nombreuses manières d’apporter un goodwill. La taxation globale est de l’ordre de 36%.

2. Le loyer

La société doit habiter quelque part et très souvent dans un lieu qui vous appartient. Elle va devoir vous payer un loyer qui sera cependant limité (du point de vue fiscal) en fonction de votre revenu cadastral. La taxation de ce revenu est souvent égale à 0% si vous avez un emprunt hypothécaire.

3. L’Engagement Individuel de Pension (EIP)

La société permet de vous constituer une pension complémentaire qui est 100% déductible dans le chef de votre société. Ce revenu différé (souvent à 60 ou 65 ans) peut être utilisé pour des projets immobiliers. Il ne faut pas attendre vos 65 ans pour les utiliser. La taxation à 65 ans est de +/- 16%.

4. Le dividende

Vous devenez actionnaire de votre société et vous pouvez être rémunéré en tant que tel…
Vous devez compter une taxation qui varie entre +/- 40 et 50%.

Maxel répond à toutes vos questions, et vous accompagne pour assurer la pérennité de votre activité professionnelle et réussir votre passage en société.

Planification successorale

Assurer sa succession, c’est préserver votre patrimoine pour vous et les êtres qui vous sont chers.

Après avoir constitué votre patrimoine et l’avoir géré en «bon père de famille», l’heure est peut-être venue d’en assurer la transmission.

Qu'est-ce que la planification successorale ?

La planification successorale signifie différentes choses pour différentes personnes, mais, pour l'essentiel, cela veut dire structurer vos affaires financières au cours de votre vie de telle façon que vos impôts successoraux et les frais d'administration de votre succession soient réduits à un minimum lors de votre décès.

Votre planification successorale est la tâche la plus importante que vous aurez à accomplir pour assurer le bien-être de votre famille. Votre décès pourrait causer à vos proches de sérieux ennuis sur le plan juridique, fiscal et financier. Vous pouvez en diminuer les effets en procédant à une bonne planification.

Pourquoi planifier ?

  • Vous assurer que vos actifs seront répartis comme vous l'entendez;
  • Céder la somme maximale aux bénéficiaires désignés, dans les meilleurs délais;
  • Faire en sorte que les besoins spécifiques de chaque bénéficiaire soient satisfaits;
  • Veiller à ce qu’une entreprise familiale reste au sein de la famille;
  • Eviter les querelles familiales après votre décès;
  • Etc.

Quels sont les solutions et les outils utilisés ?

  • Donations manuelles ou indirectes avec ou sans conditions et charges, donations avec réserve d'usufruit, donations sous conditions suspensives…
  • Legs de residuo.
  • Propositions de modification ou adaptation du contrat de mariage.
  • Etablissement d’un testament.
  • Acte de partage sous-seing privé dans le cadre de la succession.
  • Structures sociétales (SPRL, fondations, sociétés civiles, sociétés en commandite...).
  • Etc.

Maxel met à votre disposition une démarche simple et didactique afin de démystifier cette matière complexe via des outils de modélisation en interne et via son réseau d’experts externes (notaires, avocats spécialisés…).

Le démembrement de propriété

Lors d’une acquisition immobilière, nombreux sont ceux qui profitent de cette occasion d’investissement à caractère patrimonial pour rechercher la meilleure formule d’achat tant sur le plan fiscal que sur l’éventuelle transmission future de l’immeuble.

Maxel encourage cette réflexion et distingue deux situations:

  1. L’investissement immobilier des parents au profit de leurs enfants dans un but de transmission.
  2. L’investissement immobilier du dirigeant d’entreprise dans un but d’optimalisation fiscale de la charge de l’immeuble.

Dans les deux cas, le principe est de démembrer les composantes de la pleine propriété, à savoir l’usufruit et la nue-propriété. Lors de l’achat, la pleine propriété de l’immeuble est scindée entre d’une part le nu-propriétaire et d’autre part l’usufruitier.

  • L’usufruitier détient le droit réel d’user du bien et d’en percevoir le fruit, c’est-à-dire le revenu. En contrepartie, il a le devoir de l’entretenir, à l’exception de certains travaux structurels qui restent à la charge du nu-propriétaire.
  • Le nu-propriétaire n’a aucun droit pendant la durée de l’usufruit. Au terme de celui-ci, il en acquiert naturellement la pleine propriété.

Notaires et fiscalistes sont aguerris à ces pratiques qui offrent des avantages pécuniaires importants pour peu qu’ils soient rigoureusement mis en place et suivis.

Maxel conseille vivement cette formule et oriente le choix de ses clients dont le profil correspond bien à cette forme de structuration de patrimoine.

Les avantages sont importants:

  • Dans le premier cas, au décès des parents, les droits de succession sur l’immeuble sont totalement évités.
  • Dans le second cas, au terme de l’usufruit, le dirigeant recueille dans son patrimoine privé l’immeuble supporté et financé jusque-là dans sa société.

Il convient toutefois d’avoir à l’esprit que le nu-propriétaire doit effectivement payer sa quote-part de frais d’acquisition, que la durée de l’usufruit et sa valeur doivent répondre à des critères objectifs et enfin que le nu-propriétaire doit supporter pendant toute la durée de l’usufruit un certain nombre de frais dont il ne retire aucun profit immédiat.

Dans ce domaine, plus que dans tout autre encore, le respect de la réglementation en vigueur doit être strict. Maxel a développé une expertise dont il souhaite vous faire profiter.
Consultez-nous.